fbpx

5 croyances alimentaires

Croyances alimentaires - image représentant une diversité de produits alimentaires (poisson, pain, carottes, asperges, poulet, haricots, etc.)
Croyances alimentaires

Croyance, idées reçues, préjugés ? Pour y voir plus clair, je vous ai sélectionné ci-dessous 5 grandes croyances alimentaires relayées fréquemment par internet et les médias.

1. Les produits laitiers sont bon pour les os

Nous avons tous à un moment penser que les produits laitiers étaient nos amis pour la vie, les publicités ne cessent de le répéter et l’industrie laitière à tout intérêt à ce que nous y croyons. Seulement, voila après plusieurs études sur la consommation régulière de produits laitiers (fromage, chocolat chaud, yaourt..) les incroyables et prétendues bienfaits du lait source de calcium indispensable pour l’organisme ont laissé place à l’apparition d’allergies, d’ostéoporose et même de certaines tumeurs et cancer inexpliqués.

Pour en avoir le cœur net, je suis aller me renseigner sur les zones du globe ou les populations ont la plus grande espérance de vie, ces fameuses “zones bleus”. Il en découle qu’effectivement comme pour le cas de l’ile d’Okinawa à l’Ouest du Japon ou l’espérance de vie atteint des records, aucuns produits laitiers n’a jamais été consommé (cela n’étant pas dans les traditions japonaises). Cela pose la question suivante, nous aurait on menti sur le besoin indispensable de consommer du lait (notamment le lait de vache) pour rester en bonne santé ? Indubitablement, la réponse est oui !

Bien qu’ils soient une source de calcium (essentiel à l’organisme), le lait contient des facteurs de croissance, mis en cause dans le développement de certaines tumeurs. Les produits laitiers contiennent également du lactose (le sucre du lait), source d’inconforts digestifs.

2. Manger bio est trop cher

Premièrement : acheter un maximum d’aliments en vrac (lentilles, quinoa, fruits secs, riz..). Sans emballage, ces produits reviennent moins cher au kilo.

Deuxièmement : en achetant légumes/fruits de saison par exemple ainsi que d’autres aliments bons pour la santé, mettez vous à cuisinez de bons plats pour votre organisme, attention phénomène très addictifs ! En cuisinant vous mêmes vos propres courses, vous économiserez déjà beaucoup d’argent et éviterez de céder à la facilité des plats déjà préparés qui coûtent très chers.

Enfin, plus d’excuse pour se faire plaisir à prix malins tout en donnant à son corps le maximum d’énergie, signe de journée productive ! 🙂

3. Manger des aliments gras fait grossir

Arrêter de manger du gras, cela équivaut à stopper l’apport de lipide à son organisme, et ça c’est une erreur . Effectivement, le corps à besoin de graisses dans ces échanges pour bien fonctionner. Ce qui est intéressant, c’est bel et bien de se pencher sur un maximum de bonnes graisses assimilables contrairement aux “mauvaises” graisses qui sont de véritables bombes à retardement.

Pour être en bonne santé, privilégiez les aliments sources d’acides gras insaturés tel que le saumon, l’avocat, les oléagineux.. . Quand aux acides gras saturés (présent dans la viande, les œufs, les produits laitiers) il convient de les limiter, sans pour autant les évincer.

Enfin, attention aux fast foods, produits industriels et transformés, les huiles modifiées qui les composent favorise le stockage graisseux et rend la perte de masse graisseuse compliqué une fois l’habitude régulière et le processus engagé.

4. Il faut manger de la viande ou du poisson à chaque repas

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut manger beaucoup de protéines animales pour se sentir en bonne santé et garder un niveau suffisant de protéine au quotidien. C’est vrai que la viande et le poisson constitue des sources de protéines non négligeables pour chaque individu mais s’y baser exclusivement s’avère pourtant contre productif et nocif à long terme.

En effet même biologique, le choix de manger principalement de la viande est mauvais pour la santé, en effet il y’a le risque d’acidifier son organisme et de produire nombres de déchet encombrant le tube digestif ayant pour effet d’amener un grand nombre de dysfonctionnement corporel. Cela est tout simplement du à notre intestin qui n’est pas carnivore et ne permet pas de bien digérer les viandes. Une première bonne habitude sera de mixer poisson et viande sans balance trop importante.

Optez pour un apport de protéine telles que les légumes verts feuillus et les légumineuses, qui représentent d’excellents substituts à la viande et au poisson.

5. Les produits “lights” sont meilleurs pour la santé

Cette croyance est très ancrée dans les esprits. Certes, les produits lights (ou allégés) contiennent au minimum 30% de calories (kcal) en moins que dans leur version classique. Mais, pour assurer leur conservation et leur redonner de la texture (puisque ces derniers ont été allégés en sucres ou en matières grasses), les industriels y ajoutent des conservateurs, des édulcorants (comme l’aspartame), ou encore des épaississants:

un tas de composés chimiques néfastes pour l’organisme !

De plus, les édulcorants favorisent la prise de poids. Ces derniers sont certes peu caloriques, mais ils augmentent l’appétit, et nous poussent davantage à manger des aliments sucrés. L’alimention “light” n’est donc pas si diététique que ça !

Share This Post